RQC 95.FM, Chloé Clerc au CSE de Wattrelos

Publié le par Flex et Harry sur RQC 95.FM

 Chloé Clerc

en concert au CSE de Wattrelos

Flex, Chloé Clerc, Harry et  Julien

 

L'avis de Flex et Harry

Nous avons eu le plaisir d’être reçus par Chloé Clerc, à peine moins de 24 ans et déjà une jolie carrière derrière elle et croyez-nous Chloé Clerc n’a pas fini de faire parler d’elle.

Ce Samedi 17 février 2007, au Centre socio-éducatif de Wattrelos, elle n’est pas seulement venue présenter son dernier album "La vie en ose", mais nous a également offert quelques reprises telles que « Sensualité » d’Axelle Red ou « le tourbillon de la vie » de Jeanne Moreau.

Chloé Clerc fédère son public et les balade sur des rythmes pop parfois rock. Ces chansons parlent d’elle, de ses voyages, et de sujets qui la touchent comme l’Amour.

Chloé Clerc illumine la scène par sa fraîcheur et son timbre de voix qui n’est pas sans rappeler celui de Vanessa Paradis ou encore Axelle Red. Nullement froissée par la comparaison, Chloé Clerc nous confie qu’elle les adore.

Accompagnée de ses 4 musiciens, Chloé virevolte entre le guitariste, le pianiste et autre bassiste avec légèreté, sans jamais laisser transparaître la moindre hésitation.  La scène est son univers dans lequel elle évolue avec une dextérité déconcertante. Tantôt électrique, tantôt acoustique, Chloé Clerc alterne chansons « sucrées » et morceaux pop rock …N’en déplaise au public, sorti ravi du concert. 

 

Simple et naturelle, sur scène comme dans la vie, Chloé Clerc est lucide. 

Armée de talent et de patience, elle affronte un Show Business souvent très sélectif qui ne tardera pas, nous sommes convaincus, à lui laisser la place qu'elle mérite. Bonne route à toi, Chloé! 

Chloé voit la vie en (r)ose ! 

Entretien avec Chloé Clerc

Harry : 19 ans : lauréate du tremplin jeune talent au Vivat d’Armentières et sortie de ton 5 titres « Arizona », 21 ans : finaliste du concours de la Rose d’Or à l’Olympia en 2005 avec ta chanson « Tijuana », 22 ans : sortie de ton album « La vie en OSE » Plusieurs premières parties prestigieuses : Natasha Saint Pier, Sheila, Jane Mason. Comment expliques-tu ton ascension et l’engouement du public français pour ta musique ?

Chloé : Je pense que j’ai la chance, avant tout d’être bien entourée… d’avoir une équipe derrière moi qui m’aide à progresser, à travailler et qui s’occupe de trouver des dates, de la communication etc… Je pense que ce facteur là n’est pas négligeable. Je pense également que pour faire ce métier, il faut être patiente. C’est en prenant le temps de faire les choses que l’on progresse. Quand vous faîtes le bilan, c’est sympa à entendre. J’ai profité de chaque étape et j’ai pris le temps de faire les choses. Tout doucement mais sûrement. C’est vrai qu’on a tout le temps envie que ça avance vite. On a envie de se produire dans les grandes salles, passer sur toutes les radios mais on oublie souvent avec les « Star Academy » ou « Popstar » que devenir artiste se construit par étape. On commence par des petites salles, de belles premières parties. Je ne suis qu’au début, à la conquête de mon public, aux fondations.

 

  "C’est en prenant le temps de faire les choses que l’on progresse..." Chloé

Flex : 3 ans se sont écoulés entre ton dernier album « Arizona » sorti en 2003 et le nouvel album « la vie en ose » sorti en 2006. Es-tu restée « musicalement » la même ou y-a-t-il résolument des changements ?

Chloé : Il y a des changements, il y en a encore depuis « La vie en ose ». On est en mutation, ça boue à l’intérieur de nous. Je me nourrie de toute ce que j’entend,  des nouveaux morceaux comme des anciens. Je découvre plein de gens, plein de chanteurs, plein d’artistes. Donc automatiquement, on a toujours envie de nouvelles choses. Entre « Arizona » et « La vie en ose », on retrouve une ligne de conduite qui est la scène. On crée les morceaux pour les jouer sur scène, pour avoir de l’énergie, pour pouvoir bouger, pour pouvoir faire bouger le public aussi. Entre les deux albums, on sent que c’est un peu plus Pop.   

"RQC était ma première radio..." Chloé

Harry : Dans le monde de la chanson française où la concurrence est rude et où nous savons malheureusement qu’il est difficile de se faire une place, quelle a été ta recette pour que les médias s’intéressent autant à votre carrière ?

Chloé : C’est difficile, ils commencent à s’intéresser tout doucement. Comme je disais tout à l’heure, je pense que c’est la patience… le fait de s’accrocher, de voir qu’un journaliste s’intéresse. Par exemple, RQC était ma première radio. Vous vous êtes tenus au courant des dates. Vous m’avez vu « grandir ». Après les journalistes s’attachent et je m’attache aussi aux gens, aux médias, aux radios que je rencontre. On « grandit », on « avance » ensemble. J’ai encore des milliers de journalistes à convaincre et je pense qu’ils attendent que je fasse mes preuves et que je m’accroche et que je prouve que nous sommes intéressants.

"Je suis très attachée à l’association Nordsud" Chloé

Flex : On te retrouve ce soir au CSE de Wattrelos pour un concert exceptionnel, avec en première partie, la troupe NORDSUD de Wattrelos. Nous nous sommes laissés entendre dire que cette troupe a énormément compté dans ta carrière. Peux-tu nous raconter ta rencontre avec la troupe NORDSUD ?

Chloé : Ma rencontre avec l’association Nordsud remonte à quelques années. C’était en 2004, j’étais invité par une radio associative et elle m’avait invitée à chanter. J’ai rencontré Jean-Pierre Calcina (http://flexetharry.over-blog.com/article-3347432.html), je ne sais pas ce qui s’est passé, il y a eu un coup de foudre « artistique ». On s’est tout de suite bien entendus et il m’a soutenue. D’ailleurs, il me soutient encore, il m’a aidé. Il parle de moi à tout le monde. Il m’a « pris sous son aile ». Il m’a permise de faire la première partie de Natasha Saint-Pier à Roubaix. Nous sommes liés  par cette belle histoire. Je prend beaucoup de plaisir à voir la troupe à chaque fois. Nordsud est une association « super », elle permet aux jeunes artistes de se produire. J’ai su que les chanteuses ont eu la chance de faire la première partie de Tina Arena. C’est super de pouvoir donner la chance à des jeunes. Je suis très attachée à l’association Nordsud, c’est vrai.

Harry : En écoutant ton dernier album, nous avons rejoins l’avis des médias lorsqu’il te compare avec Axelle Red, Jennifer ou Vanessa Paradis. Comment vis-tu ces comparaisons ? Et quelles sont en réalité tes inspirations ?

Chloé : Je prend ça pour un compliment quand on me compare à Axelle Red ou Vanessa Paradis même Jennifer parce que ce sont des artistes que j’aime beaucoup. J’ai eu la chance de rencontrer Axelle Red sur un plateau de télévision. J’aimerais déjà l’artiste… mais là en la rencontrant dans les coulisses, elle est simple et accessible. Jennifer également. Pour moi, c’est un bon compliment. Comme la comparaison avec Vanessa Paradis, je l’adore.   Mes inspirations viennent justement de Vanessa Paradis et Axel RED. Je ne cherche pas à copier. Quand on commence, on a tendance à copier ses modèles. Mais avec le temps et la collaboration d’un parolier (ERIC BOEREZ) et un compositeur (PHILCAT) qui m’ont aidée à trouver mon style, le style « Chloé Clerc ». J’ai des inspirations, mais aussi ma personnalité et mes messages 

  

 

"Le message, est « d’oser », d’aller au bout de ses rêves" Chloé

Flex : Nous avons bien sûr parcouru ton nouvel album et certains de tes textes mettent en exergue des thèmes qui te semblent chers comme l’amour, les relations homme/femme, les fashion victimes, les voyages… Lesquels t’inspirent le plus ou te font le plus réagir ? 

Chloé : Tout ce que une jeune fille peut rencontrer dans sa vie quand elle a 23 ans. Ils vont de l’amour aux relations hommes/femmes , l’impatience, l’attente…J’ai pas de thèmes qui me tiennent particulièrement à cœur. Les chansons, je les aimes toutes parce qu’elle défendent un message. Si je devais choisir, je dirais « La vie en ose ». Le message, que je veux faire passer, est « d’oser », d’aller au bout de ses rêves, de ne pas trop se poser de questions.

Harry : Comme toutes les bonnes choses ont malheureusement une fin, quels sont tes projets après la tournée et ton dernier album « La vie en ose » ?

Chloé : Je travaille sur de nouvelles chansons. Comme la tournée (avec Jane Manson) de cet été m’a appris plein de choses et m’a donné plein de nouvelles envies. On a commencé à travailler sur des nouvelles chansons. On prépare également le dernier concert, le 06 avril 2007 au Vivat à Armentières, chez moi. Il se passe plein de choses en ce moment.

Harry : Nous pouvons avoir un scoop ?

Chloé : Je ne peux pas en parler pour l’instant, parce que rien n’est fait. Il va se passer plein de belles choses et je reviendrai en parler.

 

 

Propos recueillis avant son concert du 17 février 2007 au CSE de Wattrelos

Tout sur Chloé...

www.chloe-music.com

 

 Vous avez vu Chloé Clerc en concert, alors laissez-nous vos commentaires...

Publié dans Interviews

Commenter cet article

Jim 27/02/2007 16:19

Jolie brin de voix et jolie brin de fille... à conseiller à tous ceux qui aiment la chanson française....
A bientôt au Vivat.....
Jim