EMILE et IMAGES avec l'équipe de "80 à l'heure!"

Publié le par Flex et Harry sur RQC 95.FM

 

 EMILE ET IMAGES

 

 

 

EMILE:(à gauche sur la photo) J'ai chanté plusieurs fois avec Jean-Louis et Mario et sont aussi intervenus pour " Ville de lumière", "le capitaine abandonné"...pour plusieurs chansons que je chantais pour l'autre groupe toulousain (cf GOLD). On est des bons copains, on habite la même ville, on a le même passé musical, on aime pratiquement la même musique tous les trois. On ne pouvait que s'associer et c'est pour ça qu'on est ensemble maintenant.

 

 

 

 

MARIO : Et JEAN-LOUIS s’est réveillé un soir et il s’est mis à chanter « Laissez-nous chanter…jusqu’au bout de la nuit » (Mélange des paroles entre les chansons de GOLD et IMAGES) et l’idée est venue de là.

 

JEAN-LOUIS : Faire un medley, c’était original, ça s’était jamais fait. Deux répertoires de groupes français sur l’album « Jusque au bout de la nuit ». Faire un pot-pourri de 5 succès de chacun des groupes et de les mélanger avec des petites astuces pour les arrangements.

 

EMILE : Ca a bien marché, puisque 2 millions d’albums se sont écoulés

 

JEAN-LOUIS : Ca nous a permis de faire l’Olympia (en 2000). Aujourd’hui, on continue à tourner et on est ravi.

 

 

 

 

 

 

 

"Maintenant on est plus sûrs de nous" EMILE

 

 

 

Durant les années 90, GOLD et IMAGES se tiennent à l’écart des scènes et ne font plus parler d’eux pendant près de 10 ans.

MARIO : On est un des groupes sur le terrain qui est le plus demandé en ce moment et si on comptabilise depuis la création de EMILE et IMAGES, on fait près de 100 concerts par an.

JEAN-LOUIS : Et puis, en 1999, on a eu ce retour

 

EMILE : En fait, on a jamais arrêté….

 

Les concerts d’EMILE et IMAGES recèlent d’innombrables tubes des années 80. Véritable florilège des incontournables de l’époque. EMILE et IMAGES reprennent leurs plus grands succès qui n’ont pas pris une ride. On dit du vin qu’il bonifie avec le temps….

 

HARRY : Pour reprendre l’adage, depuis tant d’années de carrière, qu’est-ce qui a bonifié?

 EMILE : Maintenant, on est plus sûrs de nous. A l’époque on tâtonnait un peu. Maintenant quand on monte sur scène, on sait ce qu’on a à faire. C’est rodé et re-rodé. Donc en étant plus précis et plus rodé, on a moins le trac, moins peur de se tromper. Ca nous donne plus de moyens.  Quand on a le trac, de l’angoisse et qu’on a peur, on perd nos moyens...pareil que pour un sportif. Là on sait ce qu’on a à faire, on joue nos morceaux sur scène et ça marche bien comme ça. Et on est à 100% dès notre entrée sur scène.

HARRY : Avec les frères THOMAS

 

EMILE : Les Mauriciens !

 

JEAN-LOUIS : On a une belle équipe de musiciens et de techniciens.

Question blogger:

FRANCK (blogger) : Comment expliquez-vous que vos chansons à "succès" soient encore demandées? Pourquoi ne défendez vous pas plus des titres comme « Toujours devant » ou d'autres nouvelles créations ?

EMILE : On défend « Toujours devant » chaque fois qu’on le peut mais on est un peu coincé par les médias qui on toujours trouvé les prétextes pour ne pas passer l’album « toujours devant ». Les médias disaient que ce n’était pas notre style, que nous avons pris un virage trop important. Tout autant d’excuses qui font qu’on n’a jamais entendu l’album.

 

 

 

 

JEAN-LOUIS : Pour répondre à la question de Franck… « Toujours devant », on le joue sur scène. Ce sont des chansons que l’on peut découvrir sur scène, malheureusement pas diffusées à la radio et sur les télés.

 

 

 

 

EMILE : On nous a mis « spécialistes » des années 80. On nous a mis une étiquette en disant « ce sont des artistes années 80 » alors qu’on chante depuis toujours. Aujourd’hui, on chante encore et on n’est pas en 1980 mais en 2007.

 

JEAN-LOUIS : Il faut venir nous voir en concert et l’on joue une grosse partie de l’album « toujours devant »

 

 

 

 

 

 

HARRY : Tout comme DESIRELESS, ROSE LAURENS, PARTENAIRE PARTICULIER, JEAN-PIERRE MADER, RYAN PARIS, JIMMY SOMMERVILLE vous faîtes parti de la grande famille de la RFM PARTY 80 (redémarrage le 05 octobre 2007 à Nice). Le concert 80’s par excellence regroupant près de 15 artistes qui ont marqué la période. Des dizaines de dates prévues dans tous les Zénith de France, bondés par un public nostalgique des 80’s.

HARRY : EMILE et IMAGES ne font pas seulement des tubes mais des standards de la chanson française

 

 

 

HARRY : Et vous ne vous y attendiez pas

MARIO : On ne peut pas savoir, c’est « Surprise, surprise ! »

 

 

"Quand tu es dans ta propre sincérité, le public ne peut que le ressentir" MARIO

Question blogger

 

KARINE (Saint-Quentin, fan inconditionnelle du groupe): Aujourd'hui, le groupe EMILE et IMAGES réunit de nombreux fans aux quatre coins de France. Certains fans n'hésitent pas à vous suivre sur chacune des dates de votre tournée. Comment expliquez-vous l’engouement de vos fans pour le groupe EMILE et IMAGE ?

 

 

MARIO : Nous sommes des gens généreux. Quand JEAN-LOUIS joue à la batterie, il joue généreusement. Quand on a un contact avec les gens, on est généreux. On s’approche des gens, on va leur parler. On connaît leurs problèmes. Ils nous racontent leurs vies. D’ailleurs, si on a pas ce genre de contact avec notre public, on ne pourra plus leur écrire de chansons. Ca veut dire que l’on mettrait des distances avec eux. Nous connaissons la vies des autres, nous communiquons. Ce petit groupe de fans qui est autours de nous a une collection de photos, ils font des petits files (dossiers), des T-shirts. Ils t’encouragent et donne l’envie d’avoir envie de continuer de faire ce métier. Je trouve ça très beau de leur part de nous suivre sur chaque date. C’est un respect immense que JEAN-LOUIS, EMILE et moi, nous partageons.

 

 

Question blogger

 

Jenn (chanteuse dans la troupe NORDSUD de Wattrelos)

http://www.zikpot.fr/artiste-Jenn

Que pensez-vous du phénomène "Star Ac" et quels conseils donneriez-vous à des jeunes chanteurs qui débutent ?

EMILE : Je trouve qu’il y a de très bons chanteurs à la « Star Ac » et  à « La Nouvelle Star ». Personnellement, je préfère « La Nouvelle Star ». Mais il y a de très bons chanteurs dans les deux. Ce qui est dommage, c’est qu’il n’y a pas assez d’auteurs et de compositeurs. Ils chantent trop les chansons des autres. Ca masque le talent de l’artiste. S’il y avait plus d’auteurs et de compositeurs, ça serait plus sérieux. Ca marcherait moins, il y aurait moins d’audimat. Les gens ne connaissant pas les titres, zapperaient plus facilement, mais ça ferait plus sérieux. Dans ces émissions là, qu’il y ait que des interprètes…au bout d’un moment, ça lasse. Ils ne chantent que des chansons d’autres chanteurs, c’est ce qui me dérange un peu. Mais il y a du talent, il y a des gens qui chantent très bien. L’idéal est de composer ce que l’on aime, ce que l’on est…de composer ces chansons et de les faire écouter.

JEAN-LOUIS : Par exemple, pour « La Nouvelle Star», il y a de très bons chanteurs.

EMILE : Il faut voir les musiciens qu’il y a derrière.

JEAN-LOUIS : De très bons musiciens et un très bon son…

EMILE : Et le jury, il est bien quand même. Il a des défauts mais il se débrouille pas mal malgré tout. Même si il fait parfois son cinéma.

MARIO : Si l'on veut réussir, il faut être plus fort que la « Star Ac » ou « La Nouvelle Star » et avoir des choses à dire.

EMILE : Si tu n’as pas un répertoire personnel, ça n’est pas la peine.

 

MARIO : Je trouve que « LA TORTUE» sort du lot. Il a une personnalité, une façon d’être. Mais comme lui, il y en a combien ?

 

JEAN-LOUIS : Il y en a eu plein. « LA TORTUE», tu le vois cette année mais peut être que l’année prochaine il sera oublié ! On disait que STEEVE ESTATOF avait une personnalité, qu’il tournait mais je ne l’ai jamais vu en concert. On n’en entend plus parler. C’est très difficile de durer.

 

MARIO : Puis faut pas oublier que ça rapporte. Ce business là est réitéré d’années en années et on laisse des chanteurs « laisser pour compte ».  

 

JEAN-LOUIS : STEEVE ESTATOF, MAGALI VAE…Je ne peux pas vous dire ce qu’ils chantent.

 

EMILE : Plus ça va et plus ils sont nombreux. Et plus ils se diluent dans la masse.

 

JEAN-LOUIS : Pour certains artistes qui ont des choses à dire, la « Star Ac » ou « La Nouvelle Star » peuvent être un tremplin. OLIVIA RUIZ s’est un peu servie de ça pour après se réaliser dans son style. Au début, j’y croyais pas au début mais elle s’en est bien sortie. Elle a pris un créneau, elle a attendu et ça a été très long mais elle a réussi.

 

EMILE : Ca c’est bien : avoir une personnalité et avoir des choses à dire !

 

JEAN-LOUIS : Mais la meilleure école, c’est la scène. De tourner avec des musiciens avec son propre répertoire. 

HARRY : (Une question à priori stupide, qui ne faisait rire que moi… La réponse a pourtant démontré le contraire) Personne n’ignore vos origines toulousaines…. La ville rose a enfanté de grands artistes…CLAUDE NOUGARO, TICKY HOLGADO, ART MENGO ou encore JEAN-PIERRE MADER avec qui, semble-t-il, vous entretenez des liens amicaux.

 

A quand la création du groupe EMILE, JEAN-PIERRE et IMAGES ?

 

EMILE : J’avais pensé faire un groupe d’artistes toulousains, encore plus nombreux que tous les trois. J’avais pensé à JEAN-PIERRE MADER et PIERRE GROSCOLAS. Et puis, j’ai discuté avec JEAN-LOUIS et MARIO et puis ça s’est fait autrement. Dans le groupe, on aurait peut-être été un peu trop nombreux.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

HARRY : Comme toutes les bonnes choses ont malheureusement une fin, quels sont vos projets après cette tournée ?

EMILE : Toute l’année 2007 et une partie de l’année 2008, nous faisons la tournée des Zéniths. Il est prévu une grande tournée en Belgique, en Suisse, au Luxembourg et au Québec.

 

MARIO : A la Réunion, sur l’Ile Maurice…

EMILE : C’est surtout la scène en ce moment. On verra un peu plus tard si on a des idées d’album et à ce moment là on mettra « le pied à l’étrier »

JEAN-LOUIS : Quand la scène se calmera, on y pensera

 

 

 

 

 

 

Message

François CORBIER (Notre "chanteur anthume et épatant")

 

 

 

 

 

 

 

 

"Je me souviens du black du groupe, il était venu faire une émission avec nous et je l’avais trouvé bien sympa. Quant à Emile : quelle voix ! Tu les salueras pour moi." FRANCOIS CORBIER 

 

EMILE ET IMAGES: Ah oui ! Eh bien Merci, tu le salueras de notre part. Merci c’est gentil !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’équipe de « 80 à l’heure ! » remercie EMILE, JEAN-LOUIS et MARIO du groupe EMILE et IMAGES pas seulement pour leur disponibilité mais aussi leur simplicité. Si l’occasion se présente, ne ratez pas le groupe en concert. A la fois « groupe incontournable des années 80 » mais aussi « groupe d’aujourd’hui ». Trois véritables musiciens qui traversent les générations et qui n’a pas fini d’être « Toujours meilleurs!»…« Toujours devant ! »

 

 

                                     JEAN-LOUIS, EMILE, MARIO et HARRY 

Merci à :

Jean-Luc (Manager)

Thomas du site http://toujoursfan.free.fr

Le blogmaster de http://emilimages.over-blog.com

François Corbier www.francoiscorbier.com

Karine de Saint Quentin, Isabelle de Valenciennes et Valérie, les fans « hors pairs »

Karine de Wattrelos

Laurie

 

Toute l’actualité du groupe EMILE et IMAGES sur

 

 

 

 

Pour vous tenir au courant des nouveaux articles inscrivez-vous sur la newsletter.

EMILE : Le plus important, c’est le répertoire…qui est magique. Les gens aiment ce répertoire. Ils aiment nos titres et ils les ont dans la tête et ils veulent les entendre dès qu’on se produit.

 

 

MARIO : Les chansons sont là, certes. Indémodables. Mais ils veulent savoir ce que nous avons dans le cœur et dans la tête. Et quand tu vois JEAN-LOUIS, EMILE ou moi, on voit qu’on fait cette musique sincèrement. Quand tu es dans ta propre sincérité, le public ne peut que le ressentir.

Photo ci-dessous: JEAN-LOUIS, MARIO et EMILE se prêtent volontier aux séances photos, pour le plus grand plaisir de Karine et Laurie.

EMILE : Je ne sais pas, il y en a qui sont plus fanatiques que d’autres. Il y a le public normal et ceux qui dans certaines circonstances sont touchés par certaines chansons. Par exemple, (et c’est un peu malheureux) j’ai vu des jeunes qui nous suivaient dans l’Aveyron et qui à l’époque avaient dit à leurs parents : si un jour on a un accident, on voudrait que le jour de notre enterrement on puisse chanter «Plus près des étoiles » et « Ville de lumière ». Malheureusement 2 ans après, un des gars est décédé et ils ont chantés « Ville de lumière » et « Un peu plus près des étoiles » à l’église. Donc, il y a des fois des circonstances qui font qu’une chanson est inoubliable. Certaines personnes du public sont plus fanatiques que d’autres, elles tombent amoureuses et ont un coup de foudre qui leur provoque le désir d’aller voir le groupe plusieurs fois dans l’année… et si ce n’est à chaque fois que l’on se produit quelque part.

Photo ci-dessous: Karine, Valérie, Mario, Isabelle, Emile et Jean-Louis. Trois fans "Hors pair" du groupe EMILE et IMAGES

EMILE : En France, notre répertoire est connu, il est magique. C’est un peu grâce à lui que l’on existe. Si on n’avait pas ces chansons de qualité et elles le sont puisqu’elles existent encore après 20 ans…ça veut que se sont des chansons qui ont été conçues…

MARIO : Pour durer….

 

Comment expliquez-vous cet engouement pour les années 80 ?

 

 

 

JEAN-LOUIS : Je crois nos chansons, on leur laissait davantage de temps. Elles pouvaient marquer une époque, rappeler des souvenirs. Aujourd’hui, tout passe rapidement. Les artistes (d’aujourd’hui), que l’on connaît, on ne sait même plus ce qu’ils chantent. Il ne peut pas y avoir de nostalgie quant on ne se souvient plus de ce que chantait un chanteur. Quand on nous rencontre, on nous appelle « Ah…Les Démons de minuit…Ah…Le Capitaine abandonné ou Maîtresse !!!! ». Les chansons sont au dessus de l’artiste donc elle ne peuvent pas disparaître.

EMILE : Nous avons été surpris, nous pensions que nous allions avoir un public de 35 à 65 ans. Alors qu’il y a 70 % du public qui de 18 à 30 ans. Nous sommes vraiment étonnés et notre public adore notre musique, nos chansons et il est là, il est présent. Il chante, il communie avec nous et on est surpris agréablement. C’est génial !

HARRY : Comment expliquez-vous alors cet engouement pour les années 80 ?

EMILE : Ils ont peut-être écouté la musique qu’écoutaient leurs parents. Les parents de ces jeunes écoutaient « Les démons de minuit » et « Capitaine abandonné » et puis ils ont grandi avec. Et ils aiment aussi presque autant que leurs parents. Leur musique n’est pas vraiment la nôtre…leur musique, c’est le RAP, c’est autre chose… Mais c’est aussi la musique qu’ils écoutaient avec leurs parents et qui est la nôtre. Je crois que c’est un mélange de tout ça.

EMILE : On fonctionne toujours avec notre répertoire de base et le répertoire nouveau.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"Notre répertoire est magique..." EMILE

MARIO : Un album qu’on défend à chaque fois que l’on peut.

 

 

 

 

JEAN-LOUIS : En télé, on nous appelle essentiellement pour jouer les gros tubes parce qu’il y a beaucoup d’émissions sur les années 80.

MARIO : Les excuses, c’est quoi ? C’est l’ère du jeunisme. Ca veut dire qu’on est peut-être trop vieux. Mais sur le terrain, on est toujours là. On est toujours vivant et sur trois générations et c’est ça que je trouve magique. On est en train de conquérir à ce jour une troisième génération. Je vois les gamins chanter « Les démons de minuit », ils n’étaient même pas nés quand cette chanson est sortie en 1986.

 

MARIO : Comme disait Emile, les moyens sont d’être entourés par trois autres musiciens. 

 

 

HARRY: Comment expliquez-vous cette longue absence ? Pourquoi vous êtes-vous fait attendre ?

EMILE : Pourtant j’ai jamais arrêté la musique…Jean-Louis et Mario non plus. On a pas fait beaucoup de télé, on est pas trop intervenu médiatiquement mais on a continué à vivre de la musique et à faire des concerts, des galas, de tournées. C’est pas parce qu’on ne passe plus à la télé qu’on arrêté la musique.

JEAN-LOUIS: (à l'extrème droite sur la photo) Ce n’est pas GOLD et IMAGES qui se sont rassemblés mais bien EMILE et IMAGES. GOLD existe toujours de son côté, je ne sais plus trop ce que le groupe devient d’ailleurs… et on ne veut pas être associé à leur nom.

MARIO: (au centre de la photo) Quand EMILE a laissé son groupe mythique, il a fait quand même des albums solo sous le nom de EMILE WANDELMER avec de grands musciens.

EMILE : Je me suis bien démarqué

MARIO : Exactement. Et les albums ont été fait avec des grands noms de la musique comme JEFF PORCARO (Batteur du groupe TOTO)

EMILE : Avec des musiciens célèbres américains et je me suis bien régalé. C’était génial…Après, j’ai rencontré mes amis (MARIO, JEAN-LOUIS) qui tournaient et qui faisaient plein de concerts. A force de se voir, on s’est dit qu’il y en a marre de se séparer. On va rester ensemble, associés et on faire un bout de route ensemble.

 

Pour fêter le 14 juillet 2007, le groupe EMILE et IMAGE a assuré 2 dates de concert dans notre région. Impossible de ne pas venir extirper quelques infos à EMILE, JEAN-LOUIS et MARIO du groupe EMILE et IMAGES.

 

 

EMILE et IMAGES, c’est avant tout l’histoire d’une rencontre. D’une part, Mario RAMSAMY, Jean-Louis PUJADE et Frédéric LOCCI du groupe IMAGES qui envoûte l’été 86 de leurs « Démons de Minuit ». (Parmi de nombreux autres succès tels que « Maîtresse », « Corps à corps » ou « Le cœur en exil ». D’autre part, le groupe GOLD, mené par la voix d’Emile WANDELMER régulièrement en tête du TOP 50 avec les titres phares de leur carrière « Plus près des étoiles », « Capitaine abandonné » ou encore « Ville de lumière ». En 1999, IMAGES fusionne avec EMILE pour le plus grand bonheur du public.  

 

 

 

HARRY: Comment et pourquoi vous est venue l’idée de vous rassembler et donner naissance au groupe EMILE et IMAGES ? Quel a été le déclic ?

Publié dans Interviews

Commenter cet article

edith 27/06/2012 21:14


bonjour emile comment va tu sa fait un baille qu on c est pas vue je repense quand t on s apelait au telephone quand tu etait au studio c etait sympha et j espere te revoir chanter et la route
que j ai faite pour te voir chanter a bientot tu peut m ecrire sur mon msn bize edith de haute normandie

Joker 12/10/2008 13:14

C'est moi ou l'interview est destructuré?Il y a des blans énorme, la taille du texte change tout le temps...

Harry 31/01/2008 14:38

Bonjour Shirley,Nous serions heureux de te mettre en rapport avec le manager du groupe EMILE et IMAGES.... Mais il faudrait que tu nous laisses tes coordonnées sur flexetharry@yahoo.frA bientôtHarry80 à l'heure ! sur RQC 95.FM

shirley 31/01/2008 14:21

je suis étudiante au lycée myriam a toulouse en bac pro service notre classe souhaiterais organiser un concert qui aura pour but lucratif pour une association du mali Nous souhaitons que le groupe participe, il peut y avoir une compensation financier ,sil vous plait pouvait vous me recontacter merci cordialement

quentin mansencal 03/01/2008 19:51

Salut le groupes de Emile et Image je vous adores je suis l'un de vaut plus grand fands.Toute vaut musique son cool elle défense meme.